ALIMENTATION COMPLÉMENTAIRE - Un bienfait pour votre bébé

Image: bébé est nourri avec de la bouillie

Dès le cinquième mois de vie d'un bébé, il est temps de compléter le lait maternel et le lait en poudre par des légumes et des fruits. Ce premier complément au lait pour bébés est également appelé « alimentation complémentaire ». Cet article vous dévoile tout ce que vous devez savoir sur l'alimentation complémentaire des bébés et sur les aspects à prendre en compte.

 

Pour la formation des os, des muscles et des dents, les bébés ont besoin de minéraux comme le calcium, le zinc et le fer, ainsi que de vitamines. Au cinquième mois, les besoins nutritionnels du bébé augmentent rapidement et les réserves accumulées pendant la grossesse s'épuisent de plus en plus. À ce stade, le lait maternel ou les biberons ne suffisent plus à nourrir le bébé et doivent être complétés par d'autres aliments.
 

 À vos cuillères, prêts, partez !

Image: Bébé est nourri

À partir du 5e mois ou, au plus tard, du 7e mois de la vie du bébé, il est temps de passer aux premières bouillies. Elles complètent les repas au lait, celui-ci ne pouvant plus couvrir à lui seul les besoins croissants du bébé en énergie et en nutriments. De plus, le réflexe de succion diminue lentement.

 

Le bébé est prêt pour la première bouillie quand

 

•    il peut s'asseoir avec de l'aide et lève sa tête,
•    il s'intéresse à la nourriture,
•    il met lui-même des choses dans sa bouche,
•    il ouvre la bouche quand on lui présente de la nourriture,
•    il ne repousse plus systématiquement les aliments hors de sa bouche avec sa langue.


C'est dans le calme que réside la force. Le bébé a souvent des difficultés à manger à la cuillère car cela implique de faire des mouvements totalement différents. S'il repousse la bouillie de sa bouche avec sa langue, cela ne veut pas forcément dire qu'il n'aime pas ça, mais plutôt qu'il ne maîtrise pas encore cette nouvelle technique.

 

Le principe est très simple : les repas au sein ou au biberon seront remplacés progressivement par une bouillie. Le bébé donne ainsi le rythme !

Les premiers légumes

Image: carottes fraîches

Pour nourrir le bébé à la cuillère, le mieux est de commencer par des purées de légumes. La purée de carottes s'avère efficace. Ce légume ayant un goût agréable et légèrement sucré, il est bien accepté par la plupart des bébés. Autre avantage : les carottes cuites déclenchent rarement des allergies.

 

Pour la toute première tentative, les petits pots de purée de carottes, sans autres ingrédients, que l'on trouve dans le commerce sont bien indiqués. L'expérience montre que les bébés n'avalent que quelques cuillerées au début. Aussi, cela ne vaut pas la peine d'en préparer vous-même. Le repas sera complété par une tétée au sein ou au biberon.

 

Conseil : chez certains bébés, la carotte entraîne une constipation. Dans ce cas, la purée de potiron peut être une bonne alternative. Le potiron est, lui aussi, légèrement sucré et provoque rarement des allergies.

 

Au fil du temps, les purées prennent automatiquement une place plus importante dans l'alimentation et les repas au lait diminuent. La quantité de purée doit être augmentée d'une petite cuillerée chaque pour passer de 5 à 10 cuillères. 10 cuillères correspondent à 100 g de légumes environ.

 

Cette quantité devrait permettre de surmonter les difficultés initiales et d'autres ingrédients seront ajoutés aux purées.

Préparer soi-même les repas de bébé

Image: mère nourrit bébé

Beaucoup de parents refusent d'acheter des petits pots tout prêts et préfèrent préparer eux-mêmes les purées pour leur bébé. Cette approche présente plusieurs avantages :

 

•    Pour vos préparations, vous décidez vous-même du type et du nombre d'ingrédients.
•    Le sel et le sucre peuvent être supprimés.
•    Les purées maison ont souvent plus de goût que les petits pots.

 

Faire une purée à l'aide de légumes nature bofrost* prend guère plus de temps que la préparation d'un petit pot du commerce. De plus, avec bofrost*, vous achetez sans risque :

 

•    Nos légumes sont issus de cultures contrôlées.
•    Ils sont récoltés à parfaite maturité et soumis immédiatement à une surgélation rapide.
•    Les légumes fraîchement cueillis sont surgelés jusqu'à la préparation du repas de votre bébé. Les précieux composants, tels que les vitamines, et les arômes des légumes frais sont ainsi préservés de manière optimale.

 

Pour gagner du temps et limiter le travail, il est possible de préparer une grosse quantité de purée en une fois et de la congeler en petites portions individuelles. La purée congelée peut être conservée pendant deux mois à - 18 °C. Vous trouverez ci-dessous d'autres conseils importants :

 

•    La purée doit être décongelée au bain-marie ou au micro-ondes juste avant le repas.
•    Bien mélanger la purée puis vérifier la température, surtout lorsqu'elle est chauffée au micro-ondes. Le récipient peut en effet être froid alors que la purée à l'intérieur est très chaude.
•    Il est possible que la purée soit un peu trop compacte après avoir été chauffée. Dans ce cas, il suffit d'ajouter un peu d'eau et de bien mélanger.
•    La purée ne peut être conservée au réfrigérateur qu'une journée.
Attention : les portions ne doivent être réchauffées qu'une seule fois.

 

Les mamans disent toujours que les meilleurs plats sont ceux qui viennent d'être cuisinés :si vous avez le temps, les portions de légumes fraîchement cuisinés sont toujours la meilleure alternative !
Grâce aux légumes bofrost*, qui sont prêts à cuire et peuvent être fractionnés selon les besoins, la préparation se fait en un tournemain. Il suffit de blanchir les légumes dans un peu d'eau et de les réduire en purée à l'aide d'un mixeur plongeant.

Idées de recettes avec quantités d'ingrédients en fonction de l'âge du bébé

Recette de base pour une portion de purée de légumes, pommes de terre et viande ou poisson :
(→ À introduire dans l'alimentation entre le 5e et le 7e mois)

 

•    100 g de légumes
•     50 g de pommes de terre
•     35 g de jus ou de purée de fruit
•     30 g de viande ou de poisson
•     8 g de matière grasse (beurre ou huile de colza)

 

Les légumes bofrost* sont déjà lavés et coupés en petits morceaux. Prélevez simplement la portion de légumes souhaitée et replacez le sachet au congélateur pour le prochain repas. Faites cuire les légumes avec la pomme de terre pelée et coupée en petits morceaux dans la casserole. Faites cuire à l'étuvée la viande ou le poisson puis réduisez en purée. Mélangez le tout avec le fruit, puis incorporez la matière grasse. La purée de bébé est prête.

 

Recette de base pour une portion de bouillie lait-céréales :
(→ À introduire dans l'alimentation entre le 6e et le 8e mois)

 

•    200 g de lait entier pasteurisé (3,5 % de matière grasse)
•     20 g de flocons de céréales complètes ou de semoule
•     20 g de jus ou de purée de fruit

 

Versez le lait dans une casserole. Ajoutez les flocons de céréales dans le lait froid et faites bouillir (si vous utilisez de la semoule à la place des céréales, celle-ci doit être mélangée dans le lait bouillant). Laissez cuire la bouillie pendant trois minutes. Incorporez le jus ou la purée de fruits. La bouillie de bébé est prête.

 

 Recette de base pour une portion de bouillie céréales-fruit :
(→ À introduire dans l'alimentation entre le 7e et le 9e mois)

 

•    90 ml d'eau
•     10 g de flocons de céréales complètes ou de semoule
•    100 g de purée de fruit (un type de fruit par repas suffit)
•     5 g de matière grasse (beurre ou huile de colza)

 

Versez l'eau dans une casserole et préparez de la même façon que la bouillie au lait et aux céréales. Ajoutez la purée de fruit et la matière grasse puis mélangez.


 La purée du midi

Image: bouillie fraîchement préparée

Le bébé apprécie sa purée de légumes et il mange aussi volontiers des pommes de terre ? Cela signifie qu'il est temps d'introduire des ingrédients supplémentaires. La purée de légumes peut être complétée par de la matière grasse et de la viande ou du poisson. C'est la fameuse purée de légumes-pommes de terre-viande. Une fois que le bébé mange à la cuillère toute la purée de légumes-pommes de terre-viande, le premier repas au sein ou au biberon peut être remplacé par cette purée.

 

Point important :

Les ingrédients de la purée doivent être combinés progressivement. Si la première purée de légumes-pommes de terre-viande est bien tolérée, un nouvel ingrédient peut être utilisé tous les trois ou quatre jours afin que le bébé s'habitue progressivement aux repas variés.

 

En principe, seuls cinq ingrédients sont nécessaires pour la purée de légumes-pommes de terre-viande.

 

Il convient d'utiliser des légumes bien tolérés et riches en nutriments, par exemple : 


•    Carottes
•    Potiron
•    Fenouil
•    Chou-rave
•    Courgettes
•    Chou-fleur
•    Fleurettes de brocoli
•    Panais

 

L'aliment rassasiant dans la purée du bébé peut être :

 

•    d'abord, la pomme de terre (ou patate douce)
•    plus tard, le riz, comme alternative
•    ou les pâtes

 

Pour les morceaux de viande/poisson, il convient d'utiliser les parties maigres de :

 

•    Bœuf
•    Veau
•    Porc
•    Agneau
•    Volailles
•    Pour le poisson, il est préférable de commencer par utiliser du saumon. Il contient de nombreux acides gras oméga-3 et son goût est doux et agréable. Le mieux est d'habituer tôt (dès la première année) le bébé à manger du poisson, ce qui permet de prévenir les allergies.

 

Pour la matière grasse, plusieurs options sont également recommandées :

•    L'huile de colza a une très bonne composition en acides gras et est donc toujours recommandée.
•    L'huile de tournesol ou de germe de maïs peut également être utilisée. Durant la première année de vie, les huiles raffinées, non pressées à froid, doivent être utilisées car elles ne contiennent pas de substances indésirables, telles que des métaux lourds.
•    De temps en temps, du beurre ou de la crème peuvent être ajoutés dans la purée du bébé afin de prévenir les allergies.

 

Il convient d'ajouter à la purée de légumes-pommes de terre-viande un jus ou une purée de fruit riche en vitamine C. Cela augmente l'absorption du fer présent dans les aliments.

Bouillie lait-céréales

Environ un mois après l'introduction de la purée de légumes-pommes de terre-viande dans l'alimentation, le bébé peut commencer à manger de la bouillie au lait et aux céréales.

 

Le principe est très simple :

 

•    Composez les menus de votre bébé. Souvent, la purée de légumes-pommes de terre-viande est donnée à midi. Toutefois, le bébé pourra aussi la manger le soir, en fonction de l'organisation quotidienne de la famille. Dans ce cas, la bouillie lait-céréales sera donnée à midi.
•    La bouillie au lait entier et aux céréales se donne généralement le soir. Votre bébé a ainsi son repas de lait le soir et il n'a pas besoin d'un autre biberon ou d'une tétée avant de s'endormir.
•    Le repas du soir peut aussi comprendre une bouillie céréales-fruit suivie d'une tétée.

Bouillie céréales-fruit

La bouillie céréales-fruit ne nécessite que quelques ingrédients. Elle doit être introduite dans l'alimentation un mois après la bouillie au lait et aux céréales et remplace, dans un premier temps, la tétée au sein ou au biberon de l'après-midi.

 

Cette bouillie est également idéale comme collation, par exemple si votre bébé réclame à manger le matin. Donnez toujours « à boire » au bébé entre les repas ; avec la troisième bouillie, il lui faut 200 ml de boisson en plus par jour.

 

Le bébé a besoin de céréales en plus du fruit car le fruit ne suffit pas pour apporter au bébé suffisamment d'énergie et de nutriments. Le fruit seul n'est pas un repas complet pour un bébé.

 

Conseil : en raison de leur forte teneur en sucre, les bananes mûres sont déconseillées et doivent toujours être mélangées avec des fruits moins sucrés comme les pommes ou les poires.

Que faut-il introduire après la bouillie ?

Image: Mère et enfant en bas âge en mangeant

À partir du dixième mois environ, le bébé devrait s'habituer lentement aux repas de la famille. Il peut désormais prendre part à tous les repas de la famille : trois repas principaux et deux petites collations, avec lesquels il faut boire abondamment. De nombreux enfants veulent également se servir eux-mêmes de la cuillère - pourquoi pas ?

 

Même s'il n'a encore que quelques dents, le bébé peut déjà écraser des aliments plus fermes avec sa mâchoire de sorte qu'il n'est plus nécessaire de réduire en fine purée la nourriture. Les repas à base de purée, bouillie et lait à parts égales sont désormais remplacés par trois repas principaux et deux collations.

 

La purée de légumes, pommes de terre et viande est progressivement remplacée par le repas du midi du reste de la famille, qui doit toujours comprendre des légumes, des pommes de terre, du riz ou des pâtes et, certains jours, une petite portion de viande ou de poisson.

 

La bouillie au lait et aux céréales devient un goûter avec une tasse de lait et l'allaitement du matin laisse progressivement la place à un petit déjeuner composé de pain ou de muesli.

 

Les collations à base de fruits, de crudités ou de pain remplacent peu à peu la bouillie céréales-fruit.

 

Par mesure de précaution, évitez de donner au bébé, pendant quelque temps encore, des aliments petits ou durs, tels que des noisettes ou des groseilles car ils peuvent facilement pénétrer dans la trachée. Les plats difficiles à digérer, très gras ou épicés ne conviennent pas encore à votre bébé.

 

De même, ne donnez pas trop de biscottes, de gâteaux et autres friandises à votre bébé. Il n'a pas besoin de ces gourmandises dans son alimentation quotidienne et il apprendra bien assez tôt à les apprécier.

 


Conseil :
Faites un tour dans notre univers de recettes bofrost*, nous avons de délicieuses recettes pour l'alimentation complémentaire de votre bébé !

 

Sources :
•    AWMF (Arbeitsgemeinschaft der Wissenschaftlichen Medizinischen Fachgesellschaften e.V., association des sociétés scientifiques et médicales), ligne directrice S3 061/016, prévention des allergies
•    Kersting M., Alexy U. : Recommandations pour l'alimentation des nourrissons, Institut allemand de recherche sur l'alimentation des enfants, aid (ed.) 2001
•    Rösch Ruth, œcotrophologue diplômé, Attendorn : L'alimentation des nourrissons, aid (ed.) 2014, 3e édition.
•    www.gesund-ins-Leben.de

Möchten Sie mehr wissen?

Weitere Fragen rund um Ihre gesunde Ernährung beantworten wir Ihnen gerne im persönlichen Gespräch. Nutzen Sie einfach unsere Service-Hotline 27863232 (aus dem Festnetz der Luxemburger Post) und lassen Sie sich von unseren Ernährungswissenschaftlern individuell beraten.

 

Wir freuen uns auf Ihren Anruf!

Date

18.10.2016