Intolérance au lactose

Pot à lait et verre à lait

Intolérance au lactose : qu'est-ce que ce trouble signifie et comment bien vivre avec ? Nous vous donnons plein de conseils et répondons aux questions fréquemment posées

Vous avez la nausée après avoir consommé du lait ou du yaourt ? Vous avez mangé un délicieux muesli au petit-déjeuner et vous ne vous sentez pas trop bien peu de temps après ? Le sucre contenu dans le lait pourrait en être la cause.  
 

Les symptômes peuvent varier considérablement selon chaque individu – de légers ballonnements jusqu’à une diarrhée aqueuse.
Alors que environ 15 % de la population est touchée, il se passe souvent des mois avant que la personne concernée trouve la raison de ses troubles.

 

Intolérance au lactose : de quoi s’agit-il ?

Jeune Femme

Les personnes qui souffrent d’intolérance au lactose ne peuvent pas ou pas complètement digérer le sucre du lait (le lactose, donc).

 

Pour faire simple, on peut se représenter le lactose comme deux perles reliées par un fil. Pendant la digestion, ce fil est coupé par des ciseaux de sorte à séparer les perles. Chaque perle peut alors être absorbée par l’organisme.

 

Dans l’intestin, c’est l’enzyme nommée « lactase » qui joue ce rôle de ciseaux. La lactase dissocie le lactose en les deux sucres simples, le glucose (dextrose) et le galactose. Les personnes qui souffrent d’une intolérance au lactose ne produisent plus de lactase ou en produisent en trop petites quantités.

 

En raison de ce déficit en lactase, le lactose est insuffisamment digéré et parvient dans le côlon à l’état non séparé.  Il y provoque alors différentes réactions indésirables. D’une part, le lactose y est décomposé en acides gras à chaîne courte et en gaz tels que le dioxyde de carbone, le méthane et l'hydrogène, qui provoquent des ballonnements. D’autre part, par un effet dit d’osmose, de l’eau est aspirée des cellules vers le gros intestin. Les conséquences en sont des ballonnements et de la diarrhée ainsi que des crampes abdominales, voire des vomissements.

 

Symptômes et diagnostic

Ventre

Les symptômes les plus fréquents sont des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements, des diarrhées ou des ballonnements. De plus, des troubles non spécifiques, comme de la fatigue, un manque de vigueur, un état dépressif, une sensation d’épuisement, des vertiges, des nausées matinales, des céphalées, des troubles du sommeil et des troubles de la concentration peuvent apparaître.

 

Si vous souffrez de l’un ou de plusieurs de ces troubles et consommez régulièrement des produits laitiers, vous devriez envisager une intolérance au lactose.

 

Pour tester cette hypothèse, vous pouvez renoncer pendant une semaine aux produits laitiers.  Si les symptômes s’améliorent et empirent de nouveau après avoir repris la consommation de produits laitiers, une intolérance au lactose est probable. Dans ce cas, vous devriez consulter un médecin.  Adressez-vous à votre médecin généraliste. Il pourra vous rediriger vers un gastroentérologue, c’est-à-dire un spécialiste des maladies gastro-intestinales.

 

Le test d'intolérance au lactose

Verser du lait

En règle générale, le gastroentérologue effectuera un test d'intolérance au lactose pour confirmer les soupçons. Le test d'haleine H2 est utilisé pour vérifier si une solution contenant du lactose est métabolisée ou non.

 

Le patient reçoit, à jeun, une demi-litre d'eau plate dans laquelle 50 g de lactose ont été dissous. Sa concentration en hydrogène est mesurée une fois avant qu’il prenne la boisson, puis toutes les dix minutes. L’hydrogène est un produit de décomposition résultant d’une digestion incomplète du lactose. Moins un patient supporte bien le lactose, plus la concentration en hydrogène de son haleine sera élevée.
 

Formes d'intolérance au lactose

Femme intolérante au lactose

1.) Intolérance acquise

Il s’agit de la forme la plus courante d’intolérance au lactose. Quelque 80 % des Européens digèrent le lactose toute leur vie, tandis 20 % développent une intolérance au lactose au cours de leur existence. En d’autres termes, ces personnes ont des problèmes de digestion lorsqu'elles consomment des aliments qui en contiennent. Avec l’âge, l’activité de la lactase diminue. Il s’agit d’un processus physiologique normal. Les seniors digèrent ainsi généralement moins bien le lait et les produits laitiers que les jeunes.

 

Fait intéressant : les Européens sont relativement peu sensibles à ce phénomène – contrairement aux populations d’Afrique noire et d’Asie. La quasi-totalité d’entre elles développe en effet une intolérance au lactose au cours de leur vie.    

Laktoseintoleranz - Kind trinkt Milch

2.) Déficit en lactase primaire

Dans cette forme plutôt rare d’intolérance, l’organisme ne produit que de très petites quantités de lactase – voire n’en produit pas du tout – dès la naissance. Cette maladie métabolique peut dès l’enfance entraîner des problèmes majeurs lorsque la personne consomme du lait et des produits laitiers. Une supplémentation par voie médicamenteuse peut aider, de même que renoncer aux produits qui contiennent du lactose ou les remplacer par des substituts. Le déficit en lactase primaire s’accompagne souvent d’autres intolérances alimentaires, notamment au gluten et au fructose.

 

3.) Déficit en lactase secondaire

Le déficit en lactase secondaire n’est pas génétique, mais résulte de certaines maladies. Ce déficit enzymatique peut être provoqué par exemple par des maladies de l'intestin grêle telles que la maladie cœliaque, la maladie de Crohn ou des infections bactériennes ou survenir suite à une opération du tractus gastro-intestinal ou à la prise d'antibiotiques. Souvent, le traitement de la maladie sous-jacente et la normalisation de la muqueuse auront pour effet d’améliorer l’intolérance au lactose.

 

Aliments contenant du lactose

Laktoseintoleranz - Laktosegehalt von Milch

Le lactose a pour spécificité de n’être naturellement présent que dans le lait maternel et dans le lait des mammifères (contrairement aux autres sucres). La concentration en lactose varie d’une espèce à l’autre.

 

Espèce
Teneur
Lait maternel7,0 %
Lait de jument6,2 %
Lait de vache4,8 %
Lait de chèvre4,4 %

 

Attention, lactose !

Pain

Mieux vaut éviter ces aliments si vous souffrez d'intolérance au lactose :

 

Les produits laitiers :
le lait sous toutes ses formes, et donc aussi le babeurre et le petit-lait, le yaourt, la crème fraîche, la crème aigre, le fromage blanc, le beurre ainsi que les fromages et spécialités fromagères.

 

Le pain et les produits de boulangerie :
les pains et pâtisseries préparés avec du lait et des produits laitiers, gâteaux, gaufres, biscuits, etc.

 

Plats préparés :
p. ex. les pizzas contenant du fromage, certaines conserves (p. ex. les cornichons au vinaigre ou les poissons contenant des épices avec du lactose)

 

Charcuterie :
les charcuteries dans lesquelles du lactose a été ajouté (p. ex. saucisses à bouillir ou saucisse de foie).
 


Petite substance, grands effets

Le lactose est également utilisé comme adjuvant technologique dans certains aliments Le lactose stabilise les couleurs et lie l’eau. C’est pourquoi on en trouve du lactose, par exemple, aussi dans les mélanges d’épices. Cependant, des quantités aussi minimes sont normalement tolérées même par les personnes intolérantes au lactose.

 

Aliments sans lactose

Couple cuisine

Même avec une intolérance au lactose, il n’est pas nécessaire de renoncer à tout plaisir, car de nombreux aliments en sont naturellement exempts :

 

  • Viande nature 
     
  • Poisson nature
     
  • Fruits et légumes natures
     
  • Pommes de terre, pâtes, riz natures 
     
  • Légumineuses natures
     
  • Céréales natures
     
  • Eau minérale, jus de fruits concentrés, thé, café
     
  • Huiles végétales 
  • Œufs

 

Souvent, le lactose est toléré lorsqu’il est consommé en petites quantités. Certains produits en contiennent naturellement peu, comme le gouda, le parmesan ou encore le beurre.
Les produits à base de lait caillé, comme les yaourts ou le fromage blanc, peuvent aider le corps à mieux digérer le lactose, grâce aux bactéries lactiques qu’ils renferment.
Source : BZFE

 

Vous pouvez profiter des produits bofrost* même en cas d’intolérance au lactose. Grâce à notre liste des produits bofrost* sans lactose, vous trouverez facilement et rapidement tous les produits bofrost* adaptés à votre régime alimentaire.

 

Sans lactose – bofrost*free

Femme mange une glace sans lactose

Enfin manger une glace à la vanille avec une gaufrette, des tortellinis à la crème, une part de gâteau à la crème.

Les personnes souffrant d’une intolérance au lactose osent à peine en rêver. Elles ne veulent rien de spécial ; juste avoir le choix pour pouvoir varier un peu leur alimentation au quotidien. Avec bofrost*free, c’est désormais chose faite, grâce à 30 délicieux produits sans lactose. À vous les bonnes glaces au lait, les gâteaux à la crème et le yaourt.

 

Nos produits bofrost*free sans lactose ont été fabriqués avec du lait dont le lactose a été préalablement scindé en deux sucres simples. Avec une teneur résiduelle en lactose de 0,1 g/100 g de produit, ces produits sont parfaitement digestes tout en étant incroyablement délicieux. Ils ont presque le goût de l’original.

Recommandations alimentaires

Poivrons et autres légumes

En cas d’intolérance au lactose, les recommandations alimentaires visent principalement à réduire, voire à éviter, les aliments qui contiennent du lactose.

 

Lorsque vous changez d’alimentation, respectez un régime strictement sans lactose pendant 4 à 6 semaines. Cette mesure devrait permettre une diminution rapide des symptômes. Cette période de sevrage est suivie d'une phase de test, au cours de laquelle la personne déterminera les quantités qu’elle peut supporter. Chacun peut ainsi établir son propre seuil de tolérance.

 

La quantité de lactose tolérée dépend de la gravité de la maladie. Souvent, les aliments à faible teneur en lactose sont bien tolérés pour autant qu’ils soient consommés en petites quantités. Il n’est généralement pas nécessaire de complètement renoncer au lactose.


 
La restriction à long terme des produits contenant du lactose ne conduit pas obligatoirement à des carences. Cela nécessite toutefois de bien sélectionner ses aliments. Une alimentaire variée et complète peut garantir un apport suffisant en nutriments.

 

Il existe en outre désormais du lait et des produits laitiers « sans lactose », qui en contiennent moins de 0,1 %. En plus des glaces et pâtisseries sans lactose, bofrost*free vous propose des tortellinis à la crème et des pizzas au salami sans lactose.

 

Pour en savoir plus

Grâce à notre liste « sans lactose », vous trouverez facilement et rapidement tous les produits *bofrost sans lactose, que vous pouvez donc consommer sans crainte.

 

Nous vous recommandons ainsi, par exemple, tous les produits à base de fruits, légumes, viande et poisson natures. Mais certains produits bofrost* transformés conviennent aussi tout à fait à un régime sans lactose, comme bofrost*free.

 

Nous répondrons volontiers à toutes vos questions sur une alimentation saine dans le cadre d’un entretien personnel. Il vous suffit d’appeler notre numéro vert 2786 3232 pour recevoir des conseils personnalisés.

 

Nous attendons votre appel avec impatience !

Date

24.04.2017