Équilibre acido-basique – important pour la santé et le bien-être

picture: Femme faisant du yoga

Peut-être avez-vous déjà entendu dire que l'équilibre acido-basique est important pour la santé et le bien-être. C'est vrai, car être aigres ne nous rend pas drôles du tout !

 

Découvrez dans notre bulletin spécial ce que sont les acides et les bases, comment ils agissent et comment vous pouvez maintenir l'équilibre de votre métabolisme acido-basique par des astuces toutes simples mais efficaces.

Que sont les acides et des bases ?

Les acides et les bases sont définis par des charges électriques :

 

Un acide contient principalement des particules d'hydrogène libres chargées positivement, appelées protons, qui peuvent être transmises à d'autres substances. Plus le nombre de protons pouvant être transmis est élevé, plus l'acide est fort.

 

Une base a plus de particules chargées négativement, constituées chacune d'un atome d'oxygène et d'un atome d'hydrogène, et peut absorber des protons.

 

La concentration de protons est mesurable et est représentée sur une échelle de 0 à 14 en tant que valeur de pH. 

Une valeur de pH comprise entre 0 et 7 caractérise un milieu acide, une valeur de pH égale à 7 caractérise un milieu neutre et une valeur de pH comprise entre 7 et 14 caractérise un milieu basique.

 

Chaque région du corps a sa propre plage de pH optimale visant au maintien de ses fonctions. Une valeur connue est celle du manteau protecteur acide de la peau, dont le pH est égal à 5,5.

   

Les courbatures ressenties après des efforts physiques intensifs, et généralement inhabituels, sont également la conséquence d'un déséquilibre acido-basique. Elles sont dues à une augmentation de la perte de minéraux du fait de la transpiration et d'un surplus d'acides lactiques combinés à de petites déchirures des fibres musculaires. Le muscle est « saturé en acide ».
 


Premières théories

Les réflexions sur l'équilibre acido-basique du corps humain remontent au 19e siècle.

photo: vieux livres

En 1920, le chimiste Ragnar Berg faisait la recommandation suivante : « Une alimentation saine pour l'être humain doit contenir plus d'équivalents de bases inorganiques que d'acides inorganiques ».

 

Le Dr. Franz Xaver Mayr, inventeur de la « cure de jeûne Mayr », s'est intéressé lui aussi aux acides et aux bases. Néanmoins, il estimait que l'on pouvait diagnostiquer les faiblesses digestives chroniques qui en résultent d'après les diverses formes du ventre.

 

Bon nombre des recommandations formulées à cette époque restent judicieuses à l'heure actuelle. En revanche, les explications et les raisons avancées, qui reposent sur des spéculations fantastiques, font maintenant l'objet de recherches plus approfondies. Vous trouverez davantage d'informations à ce sujet dans les pages suivantes.

Le système d'équilibre de l'organisme

Si l'équilibre acido-basique n'est pas maîtrisé, cela peut engendrer des dysfonctionnements dans notre métabolisme. Toutefois, le corps humain a plusieurs possibilités pour équilibrer lui-même le pH dans les cellules et le sang, sans que nous ayons besoin d'agir. Les reins, le foie et les poumons contribuent constamment à la régulation. Par exemple, des acides sont libérés par la respiration. Il faut donc toujours veiller à respirer profondément !

Image: Une femme boit du thé

Les déséquilibres sont également compensés par des systèmes tampons dans le sang. Cependant, pour que ces tampons puissent être libérés et actifs à long terme, des acides doivent sans cesse être éliminés.

 

Avec l'âge, la concentration de tampons dans le sang, ainsi que l'élimination d'acides par les reins, diminuent. Certaines maladies ou des régimes et des jeûnes fréquents peuvent également avoir une influence négative.

 

C'est pourquoi, nous vous recommandons de soutenir les systèmes de régulation de l'organisme en adoptant un mode de vie sain. Dans les prochaines pages, vous découvrirez comment...

photo: un verre d'eau minérale

Conseils nutritionnels

En cas d'augmentation de l'acidité dans l'organisme, une alimentation adaptée peut contribuer à rétablir l'équilibre.

L'apport en acides et en bases via notre alimentation dépend de la composition de chaque aliment, en particulier de la teneur en minéraux et diverses protéines. Ainsi, le phosphate, le chlorure et les protéines exercent principalement une action acidifiante sur l'organisme, tandis que le sodium, le calcium, le potassium et le magnésium sont alcalinisants.

Les aliments ci-dessous exercent une action acidifiante :

Cola, céréales, pain, riz, pâtes, lait et produits laitiers, fromage, œufs, viandes et saucisses, poissons et fruits de mer, légumes secs, noix et arachides, confiseries, crème glacée, chocolat, gâteaux.
 
Les groupes d'aliments suivants exercent une action neutre :

Graisses et huiles, sucre, édulcorants.

 


Les groupes d'aliments suivants exercent une action alcalinisante :

 

Jus de fruits, thé, café, eau minérale, vin, fruits et légumes, herbes, vinaigre, sorbets, miel, confiture.

 

Une alimentation riche en protéines animales et en boissons sucrées, mais pauvre en fruits et légumes engendre souvent un excès d'acides dans notre organisme. Nous sommes littéralement acides et nous nous sentons souvent mal à l'aise.

 

Notre conseil : boire chaque jour deux litres d'eau minérale, des boissons à base de jus de fruit et d'eau gazeuse ou du thé est non seulement bon pour l'équilibre des liquides dans votre organisme, mais l'effet alcalinisant des boissons contribue également à compenser l'acidité.

Jeûne acido-basique

Pratiqué depuis des siècles, le jeûne acido-basique est fréquemment employé dans la médecine alternative. Cette forme de « désintoxication » repose avant tout sur une alimentation à base de légumes et de fruits. L'objectif de ce régime alimentaire doit en effet viser à détoxifier l'organisme par une nourriture de base.

 

Il existe diverses méthodes, la plus connue étant la méthode Wacker. Elle fournit des recommandations sur le mode d'alimentation, les intervalles entre les repas et les comportements alimentaires.
Toutefois, il n'existe pas de données scientifiques étayées sur la désintoxication et les conséquences négatives des aliments acides. En effet, grâce aux divers systèmes tampons dans le corps d'un individu en bonne santé, la concentration acido-basique est régulée dans le sang et maintenue à un niveau constant.

Autotest : l'indice PRAL

picture: Femme feuilletant un livre de cuisine

Pour pouvoir déceler une éventuelle acidité, on calcule l'indice PRAL pour chaque aliment. Cet indice permet d'évaluer l'absorption quotidienne d'acides et de bases à l'aide d'un simple protocole d'alimentation.

 

On effectue ensuite la somme des valeurs PRAL des aliments consommés. Un résultat négatif désigne un effet basifiant, un indice positif correspond à un effet acidifiant. Le total doit être largement inférieur à 100. Plus l'indice est faible, plus l'hyperacidité est contrecarrée.

 

Déterminez vous-même le niveau d'acidité de votre alimentation à l'aide de notre tableau pratique indiquant la valeur des aliments : valeurs PRAL des différents aliments
 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Il vous suffit d'appeler notre service d'assistance téléphonique au 27863232 (sur le réseau fixe de la Luxemburger Post) pour obtenir des conseils individuels de la part de nos nutritionnistes. Vous pouvez nous joindre du lundi au vendredi de 8h00 à 20h00 et le samedi de 9h00 à 16h00.

 

Nous attendons votre appel !

Date

08.01.2018